Page d'accueilInfosContacter le webmestre  
-
|
--- -
|
News
- --- -
 
-
|
--- -
|
Diemer
- --- -
 
-
|
--- -
|
Parties
- --- -
 
-
|
--- -
|
Livres
- --- -
 
-
|
--- -
|
Liens
- --- -
 
-
|
--- -
|
Culture
- --- -
 
--- --- --- --- --- --- ---
2...Da5!? contre la variante Alapine de la Sicilienne
Après 1.e4 c5, lorsque les Blancs choisissent le coup de Semion Alapin, 2.c3, les Noirs font souvent la moue. Bien que le coup en lui-même soit moins fort que le classique 2.d4!, il a le mérite de casser la structure souhaitée par les Noirs dans l'ouverture. Se décider à jouer 2.c3 procure un seul véritable avantage pour le meneur des Blancs, en un seul coup il règle les problèmes théoriques de la Défense Sicilienne. Quelle ouverture économique ! Pendant ce temps, toutes les heures que les Noirs ont passé à étudier les différentes lignes, les variantes, les structures de pions, les poussées "d5" et "b5", les différents shamas d'attaques et de défenses de leur ouverture favorite, sont maintenant réduites à néant !
Une question se pose donc : que peuvent répondre les Noirs à 2.c3 tout en conservant des chances de gain ? Les deux grandes lignes sont : 2...d5 et 2...Cf6(!) que les Blancs ont forcément étudié, d'autres coups moins utilisés sont ; 2...d6 ; 2...b6 ; 2...e6 ; 2...g6, et bien entendu celui qui est l'objet de cet article, l'astucieux 2...Da5!?

L'idée principale de ce coup est assez simple : puisque les Blancs aimeraient reprendre en "d4" avec leur pion "c", les Noirs clouent le pion c3 pour gêner la poussée "d4". Le fil conducteur des Noirs est de retarder le plus possible cette poussée, le temps de terminer le développement, tout en attaquant le pion "e4" (et le centre en général), que les Blancs ne peuvent défendre normalement par Cc3. Pour les Blancs, l'objectif principal est de tenter de profiter de la sortie prématurée de la Dame noire et prendre de vitesse leur adversaire dans le développement, même au prix de quelques sacrifices.

Deux avantages de jouer 2...Da5!?
1) La théorie de cette variante est assez floue.
2) L'effet de surprise est garanti et les Blancs pourraient regretter de s'être lancés dans cette aventure.

Voyons tout d'abord ce qu'en disent les livres.

1.e4 c5 2.c3 Da5 [B22] 3.Cf3 Cc6


Après 3...Cc6

4.a3
4.d4 cxd4 5.b4 Dc7 6.b5 Ce5 7.Cxe5 Dxe5 8.Dxd4 Dc7!? (8...Dxd4?! 9.cxd4 d6 10.Fe3 Cf6 11.f3 d5 12.Cd2 e6 13.Fd3 Fb4 14.Re2 0-0 15.e5 Cd7 16.Thc1 Fa3 17.Tc7 Te8 18.Cb3 Cb6 19.Fc1 Fxc1 20.Taxc1 Rf8 21.T7c2 Re7 22.Cc5 Cd7) 9.Fc4 e6!? (9...e5!?) pas clair.

4.Fc4 d6 (4...b5 5.Fb3 c4 6.Fc2 b4 7.Fa4 Cf6 8.Fxc6 dxc6 9.0-0 bxc3 10.dxc3 Fg4 11.Cbd2 Dh5 12.Da4 Db5 13.Dxc4 Dxc4 14.Cxc4 Cxe4 15.Cfe5 Fe6 16.Ca5 c5 17.Te1 Cd6 18.Fe3 c4 19.Fc5 Tb8 20.Fxd6 exd6 21.Cexc4 d5 22.Cc6)

4.Fd3 g6 5.0-0 Fg7 6.Fc2 e5 7.d3 Cge7 8.Ca3 d6 9.Cc4 Dc7 10.a4 0-0 11.Fg5 f6 12.Fe3 Fe6 13.Fb3 Rh8=

4.Ca3 e6 5.Cc4 Dc7 6.d4 cxd4 7.Cxd4 (7.cxd4 d5 8.exd5 exd5 9.Ce3 Cf6 10.Fd3 Fd6 11.0-0 0-0 12.Fd2 Db6 13.Te1 Fe6 14.Da4 Tfe8 15.Tac1 Ce4 16.Cc4 dxc4 17.Fxe4 Cxd4 18.Cxd4 Dxd4 19.Fc3 Db6 20.Fa5 Da6 21.Fd5 Fxh2+ 22.Rh1 Fc7-+) 7...a6 8.Fd3 b5 9.Ce3 Cf6 10.0-0 Fb7 11.Cf3 Fd6 12.Te1 Ce5 13.Cxe5 Fxe5 14.Cf1 0-0 (=) 15.De2 Fc6 16.Fg5 Tfe8 17.De3 h6 18.Fh4 Ch5 19.Fg3 Cf4 20.Fc2 g5 21.Cd2 Dd8 22.Cf3 pas clair.

4...e6 [4...d6?! 5.b4! cxb4 6.cxb4 Cxb4 7.axb4 Dxa1 8.Cc3 avec compensations.] 5.d4 Cxd4! [5...cxd4 6.b4 suivit de 7.cxd4 avec un clair avantage.] 6.Cxd4 cxd4 7.b4 De5 [est aussi possible, 7...Dc7 8.cxd4 Cf6 9.Fd3 d5 10.e5 Cd7 11.Ta2 Cb6 12.Tc2 Dd8 13.Dg4 g6 14.Fg5 Fe7 15.Fh6 Fd7 16.0-0 a6 17.Cd2 Fb5 18.Dh3 Fxd3 19.Dxd3 et léger avantage blanc.] 8.cxd4 [8.Dxd4 Dxd4 9.cxd4 d5 =] 8...Dxe4+ 9.Fe3 Dc6! 10.d5! Dxd5?! [10...exd5!? ou 10...Dc7!?] Et voilà, c'est tout !

Passons maintenant à la pratique et examinons quelques parties. La première mettant en scène l'inventeur de 2.c3.

Alapin Semion Z - Tarrasch Siegbert
Vienna (Austria), 1898
1.e4 c5 2.c3 Da5 3.Cf3 Cc6 4.Ca3 e6 5.Cc4 Dc7 6.d4 cxd4 7.Cxd4 a6 8.Fd3 b5 9.Ce3 Cf6 10.0-0 Fb7 11.Cf3 Fd6 12.Te1 Ce5 13.Cxe5 Fxe5 14.Cf1 0-0 15.De2 Fc6 16.Fg5 Tfe8 17.De3 h6 18.Fh4 Ch5 19.Fg3 Cf4 20.Fc2 g5 21.Cd2 Dd8 22.Cf3 [Comme nous l'avons déjà vu, la théorie donne ici un jeu peu clair. ]


Après 22.Cf3

22...f6 23.Cxe5 fxe5 24.f3 Rh8 25.Dc5 Df6 26.Dd6 Tg8 27.a4 Taf8 28.Fd3 h5 29.axb5 axb5 30.Tf1 h4 31.Fxf4 gxf4 32.Rf2 Tg5 33.Th1 h3 34.gxh3 Tfg8 35.Re1 Tg2 36.Fe2


Après 36.Fe2

36...Fxe4!! 37.fxe4 f3 38.Ff1? Tg1 0-1

Haut de la page
A continuation, l'exemple typique d'un joueur surpris dans l'ouverture.

Beckemeier,W (2385) - Drill,F (2165)
Berlin Summer Open (4), 1998

1.e4 c5 2.c3 Da5 3.f4 [Surpris, les Blancs choisissent un coup qui ne développe rien, n'attaque rien et comme il ne tient pas compte de 2...Da5, ne sert à rien ;o) Les Noirs par contre répliquent par un excellent coup, que l'on retrouve dans la variante de l'attaque Grand Prix ; 1.e4 c5 2.f4 d5! 3.exd5 Cf6! et dans le Contre gambit Falkbeer, 1.e4 e5 2.f4 d5!? 3.exd5 d4. Dans les trois cas, la bonne question est : "Mais que vient faire le coup "f4" ici ?"] 3...d5! 4.exd5 Cf6 5.Db3 [Les Blancs décident de défendre le pion tout en recherchant (déjà !) l'échange des Dames. Ils pouvaient aussi se lancer dans les complications de 5.Cf3 Cxd5 6.d4 cxd4 7.b4, etc. Si 5.c4 la forte réponse 5...e6! proposant 6.dxe6 Fxe6 donne un 3 à zéro dans le développement + un pion "d" arriéré + un pion "f" "éparpillée", bref, ce n'est même plus un sacrifice de pion ! ] 5...a6! [Pare calmement la menace. Pour jouer correctement cette position, il faut comprendre que : 1) les Noirs doivent garder leur Dame ; 2) les noirs "peuvent" se permettre un coup aussi "petit" que 5...a6!, parce que 3) l'éparpillement des pions blancs rend le développement blanc difficile.]


Après 5...a6!

6.c4 [Bon, encore un coup de pion... L'ordre des coups, 6.Cf3 Cbd7 7.c4 est plus précis. Il n'oublit pas l'aile-roi et lorgne la case "e5".] 6...g6 [Une bonne idée.] 7.Cc3 Cbd7 8.Cf3 Fg7 9.g3 [Une mauvaise idée !] 9...0-0 10.Fg2? b5! [La faute 10.Fg2? est sanctionné immédiatement ! Les noirs frappent sur la diagonale abandonnée. Si maintenant 11.cxb5 Tb8! et le jeu s'ouvre à l'avantage des Noirs, par exemple ; 12.Ce5 Cxe5 13.fxe5 Cg4! ou 12.a4 axb5 13.Cxb5 Fa6 14.Ta3 Fxb5 15.Dxb5 Dxb5 16.axb5 Txb5 et la position blanche fait peine à voir. Une meilleure possibilité réside en, 11.d3 Tb8 12.Dc2 même si, 12...bxc4 13.dxc4 Ce4! 14.Fd2 (14.Dxe4?!) garde l'avantage noir.]


Après 10...b5!


11.0-0!? bxc4 12.Dxc4 Cb6 1
3.De2 Cbxd5?! [13...Cfxd5! 14.Cxd5 Cxd5 15.Ce5 Fb7 et les Noirs sont toujours bien.] 14.Ce5 Fb7 15.b3? [Il fallait jouer, 15.Cxd5 Fxd5 16.Cc6 Fxc6 17.Fxc6 Tab8, même si je préfère toujours les Noirs. La suite est assez logique,] 15...Cxc3 16.dxc3 Fxg2 17.Rxg2 Dxc3 18.Fb2 Db4 [Le pion de plus des Noirs n'est peut-être pas en pleine forme, mais les parages affaiblis du Roi blanc ne permettent pas aux Blancs de le récupérer facilement. Il est donc incompréhensible de voir les Noirs proposer le partage du point au coup suivant.]


Après 18...Db4

19.Cc4 Db7+ - Les Blancs ont sûrement poussé un ouf de soulagement ;o)

La partie suivante paraîtra bien légère pour beaucoup d'entre vous, mais elle surtout destinée aux joueurs entre 1400 et 1600 Elo pour une faute typique de réflexion.

Bogatkova,T (2190) - Berezjuk,S (2410)
Vsetin op, 1997

1.e4 c5 2.c3 Da5 3.Ca3 [Ici les Blancs n'ont pas l'air surpris par l'ouverture.] 3...d6 [3...e6 est le plus souvent recommandé.] 4.Cc4 Dc7 5.d4 g6 6.Cf3 Fg7 7.Db3?! Cf6 8.Fd3 0-0 9.h4? [Les Blancs se sont bien sortis de l'ouverture malgré tout, mais les voilà qui s'enflamment. Nous avons ici une faute typique ! Se croyant bien à l'abri derrière leurs pions "d4" et "e4" et avec un assez bon développement, ils se lancent à l'assault. Erreur, le centre est encore mobile, des pions sont "en prise" et la position peut donc s'ouvrir sur leur Roi qui est encore au centre. La Dame en "b3" non plus n'est pas bien placée pour une telle attaque. Contre un Fianchetto (ici le Fg7), il ne suffit pas de "balancer" son pion "h" pour obtenir quelque chose. Pourtant les coups ne manquaient pas : 9.Fe3; 9.Ff4 ; 9.Fg5 ; 9.0-0]


Après 9.h4?

9...Fg4 10.Cg5?! [Les Blancs craignaient-ils 10...Fxf3 qui ouvrait des lignes sur le Roi noir ? 10.Fe3] 10...cxd4 11.f3?! [Décidément. Ici il fallait jouer, 11.cxd4 bien qu'après 11...Cc6 les Noirs sont mieux.] 11...d5 12.fxg4?? [Une gaffe pour terminer ! Même en continuant par, 12.exd5 les Noirs ripostent par, 12...b5! et le jeu s'ouvre une fois de plus à leur avantage. Par exemple, 13.Dxb5 Fd7 14.Db3 dxc3 15.bxc3 Cxd5. Ou 13.Cd2 dxc3 14.bxc3 a6! ] 12...Dg3+! 0-1 [Il suit, 13.Rd1 Dxd3+ ou 13.Rd2 dxc4 14.Fxc4 Td8+ ou pire encore, 13.Rf1 Dxd3+]
Haut de la page
Passons aux choses sérieuses avec deux parties de S.Movsesian, qui semble apprécier cette variante d'ouverture, même contre de forts joueurs.

Keitlinghaus,L (2475) - Movsesian,S (2580)
Lazne Bohdanec (6), 1996

1.e4 c5 2.c3 Da5 3.Cf3 Cc6 4.Fc4 d6 5.0-0 Cf6 6.Te1 b5 7.Fd5 Fd7 8.b4 [Sur 8.d4 on peut répondre, 8...Tc8 ] 8...cxb4 [Il y a ici l'intéressant 9.Db3!? qui force 9...e6 avec une formation centrale qui n'est sans doute pas celle souhaitée par les Noirs.] 9.cxb4


Après 9.cxb4

9...Db6 [Un moment important. Les Noirs refusent de prendre le pion ! Trois raisons à cela : Tout d'abord, la prise n'est pas obligatoire, deux, il est rarement bon de "chasser" le pion dans l'ouverture et surtout, après 9...Dxb4 10.Ca3 Da5 11.Db3, les Noirs ont un retard de développement fatal !] 10.a4 Cxd5 11.exd5 Cxb4 12.Cc3 g6 13.a5 Dd8 [Avec l'idée de roquer rapidemment sans perdre le pion "e7".] 14.d4?! [Il fallait prérérer 14.Cxb5 Fxb5 15.Db3 Tb8 16.Dxb4 Fg7 17.Tb1 a6, même si les Noirs sont bien.] 14...Dc7 [Les Noirs n'oublient pas de "regarder" ce que font les Blancs! Le support du Cc3 vient de disparaître, ils en profitent!] 15.Dd2 [Les Blancs veulent jouer leur Fc1 en "a3" pour chasser le Cavalier en "b4" et c'est la raison laquelle 15.Dd2, un coup qui serait rejetté immédiatement par beaucoup de joueurs, ne le bloque pas du tout et correspond bien à la position.] 15...Fg7! [Depuis 9...Db6 on sait que les Noirs ne courrent pas après les pions. ]


Après 15...Fg7!

16.Cxb5?! [Les Blancs se ruent pour reprendre le leur, alors qu'il fallait continuer avec le plan prévu par, 16.Fa3! Ca6 17.De2 0-0 18.Cxb5 et le pion tombait tout seul, avec une position à peu près égale.] 16...Fxb5 17.Dxb4 Tb8 18.Fg5 f6 19.Tac1 Dd7 20.Ff4 Rf7 [Après cette suite normale issue de 16.Cxb5?! les Noirs vont terminer tranquillement leur développement. Les faiblesses en "e6" et "e7" peuvent être facilement colmatées et la manoeuvre ...Fc4 et ...Fxd5 pourra suivre.] 21.Te6 Thc8 22.Tce1 Ff8 23.Db1?! [En s'accrochant obstinément au pion, les Blancs sombrent. 23.Dd2! Fc4 24.Fh6 Fxd5 25.T6e2 e6 26.Fxf8 Rxf8 27.Dh6+ Rg8 laissait quand même les Noirs avec une position sans faiblesse, un bon pion de plus et surtout un magnifique Fou en d5!] 23...Fc4 24.De4? [24.Dd1 était un moindre mal.]


Après 24.De4?

24...Tb5! [Le comble, la fierté des troupes blanches, la colonne "e", est embouteillée ! Les Blancs jettent maintenant une pièce dans la bataille pour une attaque de la dernière chance.] 25.Fxd6! exd6 26.Df4 [26.Dh4!?] 26...Rg8!? [Il est amusant de constater que pendant que les Blancs courraient après les pions, les Noirs n'ont pas rater une occasion de les rendre !] 27.Txf6 Fxd5 28.Cg5 Te8 29.Tc1 Fe7 [Ce coup n'était pas possible dans la variante avec 26.Dh4!?] 30.Cxh7?! Rxh7 0-1

Terminons avec une autre partie de Movsesian, plus récente et contre un très fort GMI.

Rozentalis,E (2610) - Movsesian,S (2635)
Premier, Hastings ENG (7), 1997

1.e4 c5 2.c3 Da5 3.Cf3 Cc6 4.g3 [Une idée récente, même si jouer un fianchetto ne convient pas à tout le monde.] 4...Cf6 [Normal et logique puisque les Blancs ne peuvent défendre le pion "e4" simplement par Cc3.] 5.De2 [Ici 5.e5? perd le pion ! 5...Cg4 6.De2 Dc7!] 5...d5! [Les Noirs peuvent jouer cette poussée et ils ne s'en privent pas.]


Après 5...d5!

6.exd5 Cxd5 7.Fg2 Fg4 8.h3 Fh5 9.0-0 e6 10.d3 Dc7 [La Dame noire n'a plus rien à faire en a5.] 11.Cbd2 Fe7 12.Cc4 0-0 13.a4 [Pour empêcher que les Noirs ne chassent le Cavalier par "b5". Mais éait-ce vraiment nécessaire ? Le Cavalier peut aller en "e3" sans dommage.] 13...Tad8 [Avouez que les coups noirs sont relativement simples à trouver ;o)] 14.Fd2 [Sans doute pas le meilleur coup ici. ] 14...Ff6 15.Tad1 Tfe8 16.Tfe1 a6 [Les noirs menacent de chasser le Cavalier par "b5", puisque la parade habituelle 17.a5 ne peut être jouée. 15.Tad1 mérite t-il un ?! ?] 17.Ce3 Cb6 18.Cg4! [Les Blancs ne veulent pas perdre de temps à défendre leur pion "a4" et préfèrent passer à l'attaque.]


Après 18.Ce4!

18...Fe7!? [On sait depuis la partie Keitlinghaus,L (2475) - Movsesian,S (2580) analysée plus haut, que ce dernier ne courre pas après les pions. Pourtant ; 18...Fxg4 19.hxg4 Cxa4 ne donnait pas une attaque foudroyante.] 19.Cg5 Fg6 20.Fe4 [20.Ff4!?] 20...Fxg5?! [20...Fxe4 21.Dxe4 Fxg5 22.Fxg5 Td5! =] 21.Fxg5 f6!?/?! [Les Noirs choisissent de pêcher en eaux troubles.] 22.Fxf6 gxf6 23.Cxf6+ Rg7 24.Cxe8+ Txe8 25.h4!? Cd7 [Ramenant le Cavalier en défense.] 26.h5 Ff7 27.Rg2 [Plus direct, 27.Dg4+] 27...Cf6 28.Th1 h6 29.Th4 e5 30.Te1 Cd8 [Les Noirs ont maintenant le temps de ramener le second Cavalier en défense.] 31.Df3 Ce6 32.Df5 Cg5 33.f4 Cgxe4 34.dxe4 Dd6 35.Tf1 Te7 36.Tf2 Fe8 37.a5 De6 38.fxe5 Dxe5 39.Thf4 Dxf5 40.Txf5 Cxe4 [La situation s'est renversée ! Le reste est plutôt technique.] 41.Te2 Fc6 42.Rh2 Tf7 43.Txf7+ Rxf7 44.Rh3 c4! 45.Rg4?! Cf6+ 46.Rh4 Cxh5! [Les Blancs sont à la dérive. 47.Rxh5?? Ff3+ ramasse la Tour.]


Après 46...Cxh5!

47.Te5 Cf6 48.Tc5 Fd5 49.Tc7+ Rg6 50.g4 Fc6 51.Tc8 Cd5 52.Td8 Rg7 53.Td6 Cf4 54.Td4 Cd3 55.Txc4 Cxb2 56.Td4 Ca4 57.Td3 Cc5 58.Te3 Ce4 59.Td3 Cf6 60.c4 Cd7 61.Te3 Rf6 62.Rh5 Ce5 63.Tc3 Rg7 64.Te3 Rf6 65.Tc3 Ff3 66.Rh4 Re6 67.c5?! Fc6 0-1 [Le pion "c" ne va pas tarder à tomber.]

Conclusion : Cette variante mérite que l'on s'y attarde. Même si 2...Da5 peut sembler aventureux, l'ouverture n'est pas mauvaise et, comme toujours lorsque l'on choisi de s'écarter des sentiers battus, il y a de la place pour des recherches personnelles.

Haut de la page
© Reyes 1997-2007 (Reproduction interdite sans autorisation)